Digne dinde donc !

Publié le par Etienne Roba

                     Il ne serait pas un peu culotté çui-là ? Oui mais lequel ?

Digne dinde donc …

Denis, drôlement dénommé Dédé, décida dare-dare de dîner de délicieuses dindes dorées démantibulées dans deux daubières denses dégueulasses. De dédiées dodues dignes dindes donc, dont d'elles- mêmes défiées d'ombrages du don des dieux dansant de déridées démesures déséquilibrées, décidèrent de détester d'être définitivement dégluties. De drôles d'ailes déliées dandinèrent des dos dansant d'odeur douce d'encens, des do dansant dodo, d'où d'ut doublé, dans d'autres décors d'eau dansante. Dès, d'autres dégoûtants dindons dotés de dos dodus droits, dégouttent déjà de dîner déconfit. D'autres debout, de doux dindonneaux débutants démunis de doigts, déjà doués de démagogie, donnèrent des descendantes doléances d'honte décente. "Dénie, Denis d'où Dédé doux, décoré de dés de dents doubles déchirées, dont deux des dents de devant déviées dedans dentelées dégringolantes", déblatérèrent de douteux dingues débiles d'amis dédaigneux de Denis d'à demi d'admis, délirant d'honneur déchu depuis des décennies, donneurs de demeurés déboires de défaites dégoisées d'amours délissées, d'orgues débutant de dévidées dérisions décousues de dénégation dédorée de dédicaces dédites d'en dedans des dédales de démoniaques dalles diaboliques.

Publié dans ces-nains-portent-quoi

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Etienne 25/03/2006 19:27

DERCI ! heu ... merci voeux-je dire !Bizoux

MP 24/03/2006 17:49

Délectable...