Jacques Lacan

Publié le par Etienne Roba

JACQUES LACAN


Jacques Lacan est un peu si colloque.


Jacques Lacan est un peu scie, quille, âtre.


Jacques Lacan est un peu scie qu'âne à liste.


Jacques Lacan est "là quand" il n’est pas parti.


Jacques Lacan est "las quand" il est fatigué.


Jacques Lacan "laque en" douce sa chevelure.


Jacques Lacan rame sur un "lac en" barquette.



Jacques Lacan a l'habitude de voir son amie nue.
Quand elle en a assez, elle demande Lacan, pagne pour se vêtir
et faire une promenade mais celui-ci de près rie et tord haut sa barbe ailée,
où l'épi se rie mais les picots ne sont pas dévots.
C'est vache, allez ! 


Tellement il aimait la musique qu’à une fausse note Lacan tique.
Et il ajouta ceci :
"Si Lacan tâte, Jean-Sébastien bâcle".


Jacques Lacan adorait l’eau, paix, rats et ses mers veillaient d’eux,
vend "la can" ta trisse chant temps
"Aaah ! Jeu riz d’eux meut vous art six belles anses, mie roux art !".


Tellement il aimait l’Asie que chaque été,
Lacan, beau d’hygiène alla voir son amie "la Cam"bodgienne.


Tellement il aimait le lait que Jacques Lacan put dire
quand on lui déroba toute sa réserve de bouteilles :
"Lacan brille au lait ".


Tellement il aimait cuisiner que Jacques Lacan, sur sa porte grava :
"Lacan sert au logis".


A un nettoyeur de vitres Jacques Lacan dit : "raton-laveur".
Mais : "là, qu’en-dira-t-on ?
C’est du Lacan, dira-t-on."


A une patiente Lacan dit : "date".
Et elle de répondre : "on est le 5 avril".
Sourd il rajouta : "la quan…tième ?".

Publié dans ces-nains-portent-quoi

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Pouet-pouet 08/02/2006 20:46

Hé hé, réjouissantes divagations. Comme quoi le langage se prête au jonglage et la powésie à la fantaisie.M'enfin, ce que j'en dis, je ne suis que lent, ployé, maux d'ailes, con sciant cieux